Les contrôles amiante après travaux / démolition

Diagnostic avant démolition NantesLes conclusions émises par le professionnel certifié qui opère un repérage amiante, stipulent, en cas de présence de toxicité, la mise en œuvre d’un mode opératoire spécifique, qui implique si nécessaire de procéder à des confinements pour isoler les matériaux à risque ou bien, un retrait significatif des matériaux.

Par conséquent, une fois les travaux programmés effectués et avant de pouvoir livrer le bien concerné, il est important d’opérer un contrôle visuel, comme une quantification de l’amiante dans l’air ambiant par des mesures d’empoussièrement.

Cette étape essentielle et obligatoire est une précaution de plus, imposée par les autorités, pour s’assurer de maintenir les futurs occupants du bien hors de tout danger d’exposition.

Pour ce faire, le diagnostiqueur immobilier compétent et certifié dans ce domaine, se rend sur place pour constater une fois de plus et de visu l’état de conservation du polluant, avant et après retrait des confinements.

Il procède aussi à des prélèvements, afin d’en évaluer la teneur et de vérifier que sa valeur ne dépasse pas 5 fibres par litre.

Ces analyses sont également complétées par des mesures environnementales, pour s’assurer que les travaux effectués ne sont pas à l’origine d’une pollution, hors de l’enceinte du chantier.

Sans cette étape, toute restitution des locaux s’avère impossible.

Elle l’est aussi, bien entendu, si l’opérateur constate des anomalies et la persistance d’une concentration non réglementaire de fibres d’amiante dans les locaux.

Dans ce cas, il sera procédé à un second contrôle, jusqu’à ce que la correction soit conforme à la législation et permette l’intégration du bâtiment par les futurs occupants, sans que cela puisse porter atteinte à leur santé, puisque tel est l’objectif de tout diagnostic de ce type.

Le donneur d’ordre de toute opération de travaux ou de démolition doit donc prévoir ces analyses libératoires en fin de chantier, qui justifient du bon suivi des opérations comme du respect des engagements qu’il a pris au départ.

Au vu des conséquences fâcheuses aussi bien juridiques que financières, qu’une omission de ces obligations pourrait engendrer, il a tout intérêt à bien se plier aux exigences de la réglementation.

Mais plus qu’une simple obligation, les contrôles amiante après travaux ou démolition, sont une nécessité, qui engage la responsabilité de tous les maîtres d’ouvrage, lorsqu’on connaît la gravité, l’irréversibilité et l’issue souvent fatale des maladies engendrées par une exposition à cette fibre minérale toxique, au cœur d’une problématique sans précédent.